• Réseau de chaleur

    Réseau de chaleur

    Description du projet :

    Le projet consiste à créer un « réseau de chaleur » au cœur du village de Vaux-sur-Sûre.

     

    Contexte :

    Avec une surface boisée représentant 25% du territoire, soit 3.483 hectares dont près de 1.000 hectares de forêts communales, la Commune de Vaux-sur-Sûre a rapidement, et déjà en 2009 en partenariat avec Idelux, initié une réflexion sur la mise en place d’un projet de valorisation énergétique de cette ressource renouvelable.

    Le projet est prévu au cœur du village où l’Administration communale, l’école communale, la crèche, la Poste, quelques petits commerces et la salle « Le Bar à Thym »  constituent des éléments centralisateurs du village et dont la densité des bâtiments invite à la réalisation d’un réseau de chaleur avec chaufferie centralisée.

    Le projet veut répondre à de nombreux besoins exprimés lors de l’élaboration du PCDR. Ces besoins, issus de différentes thématiques comme l’indépendance énergétique, le développement d’une économie locale ou l’environnement, ont trouvé une réponse commune dans la création d’un réseau de chaleur.

    Pour ce faire, la commune a sollicité l’aide du facilitateur bois énergie de la Région wallonne qui a réalisé une pré-étude de faisabilité sur base de la première étude réalisée par Idelux, d’un cadastre des consommations des bâtiments publics et de diverses réunions de coordination.

    Notons que la première étude, réalisée par Idelux, a permis d’anticiper la mise en place du réseau de chaleur en réalisant un local, à côté de l’annexe de la Poste, dont le but sera d’accueillir la future chaufferie centralisée et le silo de combustible. Des gaines ont également été posées lors des différents travaux de voirie pour permettre la traversée de la route nationale.

    Projet

    L’étude de pré-faisabilité a permis de baliser l’envergure du futur réseau de chaleur et de définir les premiers éléments de programmation :

    1. Le combustible

    Le choix du combustible a été discuté en comparant les différents avantages et inconvénients tant financiers qu’environnementaux ou techniques. Une première réflexion fait apparaître que l’accessibilité au local de stockage rend difficile l’accès pour un camion. Dès lors, la possibilité d’utiliser des plaquettes est compromise et le choix de l’utilisation de pellets pourrait s’avérer plus pertinent.

    1. Le périmètre

    Un ensemble de bâtiments publics sont concentrés dans un périmètre restreint dans le village de Vaux-sur-Sûre. La Commune a la volonté d’installer un réseau de chaleur raccordant ces différents bâtiments ainsi que les bâtiments privés situés sur le trajet du réseau. Les bâtiments publics concernés sont : (cf. plan de situation projetée) :

    • l’Administration communale ;
    • la crèche ;
    • l’école primaire et maternelle ;
    • le guichet de la Poste ;
    • le Fer Bien ;
    • le local de la Centrale de Services à Domicile (CSD) ;
    • le Bar à Thym ;
    • la future maison de la ruralité ;
    • le presbytère ;
    • l’église ;
    • la maison de transit.

    La Commune en mettant en place ce réseau de chaleur offrira la possibilité aux riverains qui le souhaitent de pouvoir s’y raccorder.

     

    1. Le réseau de chaleur

    Pour rappel, un réseau de chaleur est un circuit en aller-retour permettant de distribuer l’énergie sous forme de chaleur (eau chaude ou vapeur selon les besoins) entre plusieurs bâtiments. Il se compose de tuyaux en acier ou en polyéthylène isolés, enterrés dans le sol. Ils occasionnent peu de déperditions (environ 1°C par kilomètre). Une seule chaufferie alimente alors le réseau en le maintenant à la température définie.

    Des sous-stations sont placées à chaque entrée de bâtiment. Elles se composent d’un échangeur de chaleur, de pompes, de vannes et d’une régulation.

    Considérant le réseau envisagé, un total de 395 m de canalisations devra être réalisé. Idéalement, la pose de ces canalisations profitera des éventuels travaux de voiries pour rationaliser le coût des travaux.

    Enfin, une attention particulière sera portée à la mise en place d’un contrat de maintenance longue durée avec l’installateur du système de chaufferie.